Diabolo Menthe


Le retour de Martha Wainwright: entre continuité et maturité

marthawainwright.jpg

Admiratrice incontestée de la belle new-yorkaise Martha Wainwright, j’attendais ce nouvel opus avec impatience. C’est chose faite depuis mardi et… c’est que du bonheur!

Si son premier album éponyme nous emmenait au 7ème ciel du folk américain, ici on la retrouve avec des guitares un peu plus engagées et une voix plus affirmée.

On reste dans des textes féministes mais aussi dans un ton auto dérisoire que j’aime beaucoup. Pour preuve, l’album s’intitule I know you’re married but I’ve got feelings too… tout un programme! Les titres restent explicites (Bleeding all over you) à l’image du désormais cultissime Bloody Mother Fucking Asshole.

You cheated me, Comin’ tonight, Love is a stranger ou encore The George song sont dynamiques et marquent pour moi un tournant artistique car si l’artiste reste fidèle aux morceaux à guitare sèche de ses débuts, le son est plus affirmé et on se rapproche ici d’un rock à la Marianne Faithfull.

Je conseille à tout le monde de se procurer ses deux premiers opus, l’éponyme Martha Wainwright et le EP de 5 titres disponible uniquement au Canada I will internalize. Et pour les fans, le duo Set the fire to third bar enregistré avec Snow Patrol sur leur album Eyes open est vraiment très bon!

mw.jpg                  mw2.jpg

Ce troisième opus est un beau petit bijou, Martha Wainwright a assuré un second album qui devrait satisfaire ses admirateurs et conquérir un public plus large.

Sachez que sur son myspace, vous pouvez écouter l’album en intégralité!

Bonne écoute!

LK


Indiana Jones: l’aventurier « old school » fait un beau retour

Vendredi soir, petite soirée parisienne comme je les aime avec ciné et petit verre en terrasse.

Quoi de plus important que de se relaxer après une semaine complète à rechercher un emploi?

Heureusement Indiana était là Clin doeil

 indiana.jpg

Impossible de ne pas aller voir ce retour, Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal est un incontournable pour les nostalgiques de la saga. Je ne vais pas vous faire de résumé du film, de toute façon le buzz médiatique a été tel que vous connaissez certainement déjà l’histoire.

Sachez simplement que le casting mérite à lui seul toute votre attention. Biensûr Harrison Ford est toujours là, mais on retrouve la génialissime Cate Blanchett, qui montre encore une fois l’étendue de son talent en jouant la méchante russe. Shia LaBeouf, alias Indiana jr est très bien dans ce rôle comique et John Hurt est également impressionant en archéologue proche de la folie.

Le tout réalisé par monsieur Steven Spielberg lui-même… Comment ne pas apprécier? Les images sont toujours aussi soignées et on sent qu’il s’est amusé comme un gamin. Du coup, nous aussi on a le sourire béat!

En sortant de la salle de projection, tout le monde, tout âge confondu, avait le sourire aux lèvres. Et je suis certaine que vous aussi! Alors bon film!

LK

 


Montréal: l’avenir du rock

Et oui, peu de mises à jour en ce moment, mais je n’écoute pas vraiment de nouveautés et je me dis que vous parler de vieux cd ou de vieux films ne vous apportera pas grand chose, pour ne pas dire vous ennuiera. Sauf si coup de foudre: là oui, mais c’est plus pour moi ahaha.

Donc, en surfant sur pleins de myspace d’artistes que j’aime mais dont je n’ai pas toujours les albums, j’ai réalisé que beaucoup de groupes que je trouve très bons en ce moment sont de Montréal! Et non ce n’est pas par pur amour de cette ville (quoique), mais si vous vous laissez guider et prenez le temps de cliquer sur les liens que je vais vous donner, vous constaterez par vous même que les montréalais n’ont rien à envier aux petits anglais.

J’aurais beaucoup d’artistes à présenter mais je vais me concentrer sur mes coups de coeur.

Notons l’arrivée de Plants and Animals. Groupe aux influences légèrement brit pop, ce sont mes chouchous du moment. Leur pop rock de Parc Avenue me met de bonne humeur et le titre Bye Bye, bien qu’il puisse paraître trop « simpliste » est tout simplement entêtant! Sur leur myspace, ne louper pas le titre Feedback in the field, c’est tout simplement sublime. Ils ont réussi là où The Dears, autre groupe montréalais que j’apprécie, a échoué: créer plus de mélodies accessibles à un plus large public tout en restant dans la qualité.

Un groupe francophone, Karkwa, qui s’était fait remarquer déjà sur la scène rock québécoise avec ses deux premiers albums vient de sortir en avril un petit bijou: Le volume du vent. Un rock symphonique assez sombre, bien travaillé, des textes intelligents. A noter pour les chanceux québécois qu’ils seront en concert à Québec le 12 juin prochain et à Montréal les 13 et 14 juin avec un autre génie montréalais Patrick Watson, pour une mini-tournée appelée Karkwatson tout simplement! A ne pas louper!

Patrick Watson donc, qu’on ne présente plus justement, unanimement acclamé par la critique internationale a touché de beaux sommets avec son album Close to Paradise. Le groupe (car c’est un groupe) voyage un peu partout à travers le monde maintenant et son rock planant continue de faire des addicts!

Image de prévisualisation YouTube

Autre groupe rock qui peut donner du fil a retordre aux petits anglo: We are Wolves, qui commence à bien percer en Europe sur la scène alternative avec un son énergique, une voix de fer et du punch à revendre, à la limite à chaque fois du punk et de l’électro! Leur album Total Magic est le meilleur réveil possible même après la plus longue des nuits blanches :-)

Dans le même style on a les Breastfeeders, concentré d’énergie pop punk francophone, c’est du délire et c’est bien fait! A suivre de près, je suis certaine qu’ils vont se faire connaître en France dans pas si longtemps! Leur album Les matin des grands soirs est une petite bombe!

Image de prévisualisation YouTube

C’est une petite sélection certes, mais qui résume bien le mouvement rock montréalais actuel et qui conquiert petit à petit le monde entier. De même que la scène francophone montréalaise et québécoise en général s’enrichie de plus en plus avec des artistes que j’ai déjà présenté auparavant tels qu’Ariane Moffat, Yann Perrault, Antoine Gratton et bien d’autres, il y a bouillonement musical qui va certainement faire de Montréal LA scène internationale à surveiller. Ses nombreux festivals de plus en plus populaires tels que Osheaga le démontrent et l’évènement annuel M pour Montréal révèle de nombreux talents chaque année. A vos oreilles donc!

Et… rock on Montréal!!!

LK

 


La gastronomie du Sud Ouest: tout un délice!

Bonjour ô lecteurs,

De retour. Quelques jours de fénéantise passés dans le sud ouest, près de Toulouse. Me revoilà donc avec quelques tables à vous faire découvrir et/ou à vous déconseiller.

Dans ce beau pays du canard, du cassoulet, et du bon vin, voici ce que j’ai testé:

La table d’Oste (7 rue Lamartine, 32000 Auch)

Ce petit restaurant installé près de la cathédrale de cette superbe ville est un bijou. On commence par un accueil chaleureux, c’est important! Petite terrasse agréable par ce temps très doux, on profite du soleil en salivant sur la carte du jour, que voici:

img1937.jpg

Pour ma part, j’ai tenté la croustade de foie gras, un délice! Marjorie a testé le cassoulet, très garni en viande, apparemment très bon et très parfumé. Mon frère a pris un canard farci à je-ne-sais-plus-quoi et s’est apparemment régalé! La carte des vins est intéressante et permet de découvrir les petites merveilles de la région (après tout c’est vrai que Bordeaux et les Côtes du Rhône on commence à connaître…). Pas de desserts pour nous, mais un plateau de fromages à partager, très intéressant, servi avec une glace au fromage et un coulis de fruits.

Le rapport qualité/prix est excellent. Je vous le conseille!

Autre place à découvrir pour une soirée sympa entre amis:

Le Carson City (3 Place Olivier, 31300 Toulouse)

Restaurant de type américain avec un décor très saloon, de gros néons et une carte évidemment riche en viande! Pas de burgers ici, mais de belles entrecôtes (énormes même!), de grandes salades, le tout très bien servi et très copieux! Je vous conseille d’ailleurs de prendre un menu uniquement en cas de grande faim, car ma salade d’entrée était aussi grande qu’un plat…. gloups! Le service est aimable. La terrasse chauffée qui donne sur la Place Olivier est agréable, mais il manque peut-être un peu de musique d’ambiance.

Enfin, adresse à déconseiller:

La Brasserie des Arts à Montauban (4 Place Nationale, 82000 Montauban)

Pourtant conseillé par Le guide du routard, je viens de découvrir sur internet que les avis des clients sont aussi mauvais que le mien.

Bien qu’idéalement situé, le service est pauvre en qualité, peu chaleureux. La carte est alléchante mais une fois dans l’assiette, c’est assez fade. Pas de pain, de sel ou de poivre sur la table, il faut tout demander en ayant l’impression de les déranger. Pas de parmesan  non plus si vous commandez des pâtes, bref, c’est pauvre. A noter que Le guide du routard 2008 a noté que sous présentation du guide un café était offert. Réponse de la serveuse « C’est que des conneries, on va faire corriger ça, mais le café ici c’est payant ». Très pro… Bref à éviter, si vous souhaitez manger sur cette belle place, d’autres restaurants valent certainement mieux le déplacement.

Sur ce, profitez bien du week-end!

LK


Kamouraska et Iron Man… le choc des cultures!!

On ne peut faire plus éclectique.

Dans mon désir de découvrir plus de littérature québécoise, je viens de finir Kamouraska d’Anne Hébert.

 kamouraska.gif

L’histoire me tentait bien. Un fait divers réel, qui s’est déroulée au XIXe siècle, au Québec. Une femme au chevet de son mari essaie de faire le deuil d’un meurtre auquel elle a participé, plusieurs années auparavant, pour l’amour d’un jeune médecin. En se souvenant, elle tente de se convaincre de son innocence… Et de trouver la rédemption.

Si le livre, paru en 1971 a fait l’unanimité auprès des critiques littéraires de l’époque (Prix des libraires), il m’a pour ma part très peu séduite. Des longueurs, un style lourd, il faut plusieurs dizaines de pages avant de rentrer dans le vif du sujet… Ce n’était peut-être aussi pas vraiment le bon enchainement puisque je sortais d’un thriller bien noir qui m’avait captivée. Pour résumer, si l’histoire à un côté halletant, le déroulement est trop lent. Anne Hébert est également l’auteur des Fous de Bassan, autre classique québécois, adapté au cinéma… Mais je pense que je passerai mon chemin :-)

Dans un tout autre genre, j’ai été voir Iron Man hier soir.

 ironman.jpg

Et oui, un « blockbuster » américain, avec effets spéciaux et tout et tout… Que ceux qui pratiquent le snobisme culturel passent leur chemin. C’est une adaptation d’un comics américain, au même titre que Spiderman, X Men etc. Interprété par le sublime Robert Downey Jr, ce film est un parfait divertissement. Iron Man a un côté plus fun et plus sombre que Spiderman, ce qui en fait un film un peu moins moraliste… Je ne vous raconte pas l’histoire, vous trouverez déjà tous les résumés sur internet. A noter que Jeff Bridges, que je n’avais pas reconnu, est parfait dans le rôle du businessman pourri. Je vous le conseille! C’est très bien fait, c’est drôle, la musique est bonne (on démarre avec un bon vieux AC/DC). Un bon film, n’en déplaise aux admirateurs de cinéma « profond ».

Bonne journée!

LK


myblogcat |
la vie |
masanaa |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fred et Rick sont dans un b...
| Mes 3 annèes avant 30 ans...
| mon existence est une campa...