Diabolo Menthe


Le Matou

leamtou.bmp

L’une de mes dernières lectures. Et un gros coup de coeur pour ce pavé romanesque. On se demande d’où vient toute cette imagination… Yves Beauchemin pourrait être sous un effet nocif de drogues qu’on ne serait pas surpris… pourtant, il semble bien que ce québécois soit tout simplement fait pour conter et nous transporter ailleurs. Même si l’intrigue se passe à Montréal et que l’on vit à Montréal.

Le Matou c’est une histoire d’amitié entre un jeune couple un peu paumé mais plein de rêves, un gamin cabossé par la vie et déjà alcoolique à cinq ans, un chef cuisinier français exilé au Québec… et leur lutte commune contre un vieux monsieur aigri de la vie qui leur fait des misères.

Cette histoire qui peut se lire comme une intrigue policière est un régal. Premier succès québécois planétaire paru en 1981, traduit en plusieurs langues. Jolis débuts donc pour Yves Beauchemin à qui l’on doit aussi Juliette Pomerleau, Les émois d’un marchand de café, ou encore Charles le téméraire.

En attendant, je passe tous les matins devant La Binerie sur Mont-Royal, où l’intrigue du Matou commence avec la pleine satisfaction d’avoir lu un bon roman.

LK


myblogcat |
la vie |
masanaa |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fred et Rick sont dans un b...
| Mes 3 annèes avant 30 ans...
| mon existence est une campa...