Diabolo Menthe


Archive de la catégorie

Liste des articles dans la catégorie Lectures.

(Re)découvrir Hochelaga: Librairie Plume & Chocolat

J’habite dans le quartier Hochelaga depuis 4 ans maintenant. Au-delà de tout ce que je peux entendre sur ce quartier et aussi à cause de cela, je vais vous présenter une série d’adresses qui – peut-être – vous donneront envie d’aller vous y promener.

Premier coup de coeur,  Plume et Chocolat! (3275, Ontario Est – Montréal)

p1010315r.jpg

Ouverte il y a près d’un an sur la rue Ontario, cette petite librairie est un havre de bonheur. On y pratique la vente et l’échange de livres usagés. Ils sont tous en bon état, à des prix très modiques. Rares sont ceux qui dépassent les 11 dollars. Romans, beaux livres, le tout en français et en anglais. De la culture accessible à tous.
Le décor aussi vaut le coup d’oeil. Couleurs vives et meubles de bois. On se croirait dans une petite caverne d’Ali Baba. De nombreux livres exposés du plancher jusqu’au plafond, un magnifique petit coin au fond pour les enfants avec notamment une grande malle installée au sol dans laquelle nos chers bambins peuvent fouiller.

p1010317r.jpg

Comme si ce n’était déjà pas assez chaleureux, les propriétaires, très accueillants, vous invitent à vous poser quelques minutes le temps de déguster leurs délicieux cafés espresso et de nombreux chocolats importés.

Livre+café+chocolat=… bonheur, oui, c’est bien cela!

p1010320r.jpg
L’été, une petite terrasse est également mise à la disposition des clients.

Allez-y, seul ou en famille, vous tomberez certainement sous le charme de Plume et Chocolat!

LK


Les filles de Lori Lansens: coup de coeur littéraire

lesfillesalto.jpg

Avez-vous récemment eu un coup de coeur littéraire? Ce coup de coeur que vous ne comprenez pas très bien, mais qui vous emballe, vient vous chercher. Un coup de coeur qui fait que vous doutez de votre prochaine lecture tellement vous êtes habité par votre dernier livre?

Et bien, j’ai ressenti cela en lisant Les filles de Lori Lansens. L’histoire est celle de deux soeurs jumelles aussi craniopages. Oui, je vais vous expliquer. Deux soeurs attachées par le crâne. Les filles. A la veille de leur trentième anniversaire, elles se mettent à écrire leur journal, leur vie. Comment grandit-on avec ce handicap? Est-ce vraiment un handicap? L’une est passionnée de littérature, de poésie, et de baseball. L’autre de séries télé, de culture amérindienne, et ne peut avancer sans l’aide de sa soeur. Roman tire-larmes? Non. Roman drôle, intriguant. On s’attache aux personnages. L’écriture est fluide et romanesque. Quelques passages forts du début du roman: « Je n’ai jamais regardé ma soeur dans les yeux. Je n’ai jamais pris mon bain toute seule. (…) Ma soeur Ruby et moi, produits d’un seul et même ovule fertilisé, aurions dû nous scinder en deux, mais, par accident ou pas miracle, nous sommes plutôt restées attachées l’une à l’autre, nos têtes jumelles jointes par une plaque de la taille d’une assiette à pain ».

Roman à deux voix, celles de Rose et Ruby, c’est une histoire peut-être banale de leurs vies mais ô combien attachante. J’ai ri et j’ai pleuré. Une petite merveille de la littérature canadienne que je vous recommande vivement. Isabel Allende elle-même écrit de ce livre: « Je vous le promets: vous n’oublierez jamais cette histoire extraordinaire. » Et c’est vrai!

LK


L’échappée Belle – condensé d’Anna Gavalda

ag.jpg

J’ai toujours aimé les romans d’Anna Gavalda. Du recueil de nouvelles Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part au magnifique Je l’aimais qui nous a conduit au fabuleux  Ensemble c’est tout, j’embarque toujours dans ses histoires, où chaque personnage pourrait être un proche, ou moi. C’est sa force. Ses personnages viennent tous nous chercher parce qu’on en a tous un dans notre entourage. Le seul roman que je n’ai pas encore lu d’elle est La Consolante. Mais ça ne saurait tarder.

L’échappée belle a été écrit il y a quelques années et vendu chez France Loisirs. Elle a remanié l’histoire et ses détails, et ça donne un petit roman, de 164 pages, très agréable à lire. L’histoire: un frère et ses deux soeurs s’échappent d’un mariage auquel ils ne souhaitent pas participer pour aller rejoindre leur petit frère en campagne tourangelle afin de passer un week-end qui sera peut-être le dernier de leur vie où ils pourront se retrouver, s’amuser, se confesser, et s’échapper d’un quotidien un peu trop lourd. Mettons famille, femmes et enfants de côté pour quelques heures de bonheur. C’est drôle, c’est touchant, et en le lisant j’aimais croire que je partais en week-end avec mon frère et mon cousin, comme quand on était petits. Juste nous trois.

Une belle lecture. Anna Gavalda ne change pas la recette, mais pour ma part, je trouve que ça fonctionne.

Et vous? Que lisez-vous en ce moment?

LK


Nicholas Evans et Douglas Kennedy: quand tout fout le camp

Mes deux premières lectures de l’année, et deux auteurs que j’aime beaucoup.

ne.gif
Nicholas Evans est célèbre pour avoir écrit L’Homme qui murmurait à l’oreille des chevaux. Mais il est bien plus que ça. Dans ses autres romans, Le cercle des loups et Le coeur des flammes, on retrouve l’essence de son oeuvre: des personnages en quête d’une autre vie, la nature, les grands espaces américains, des histoires d’amour qui tournent mal. Certains diront que ce sont des thèmes dignes de la collection Arlequin. Détrompez-vous, il y a du talent dans ces romans. Je dois pourtant avouer que j’ai moins accroché à son dernier, La ligne de partage. L’histoire: une jeune fille est retrouvée morte plusieurs mois après sa disparition. Elle était connue du pays entier comme éco-terroriste. Pendant que l’enquête avance pour tenter de découvrir ce qui a causé sa perte, on découvre peu à peu l’histoire de cette jeune fille, et surtout celle de sa famille. Une famille qui semble tout avoir, et pourtant. Un père et une mère pas heureux en mariage, monsieur s’en va, madame déprime, la fille se perd dans les bras d’un bad boy qui prend soin d’elle puis la pousse à commettre l’impardonnable et le fils… s’émancipe et prend sa place dans cette famille désormais éclatée. C’est très bien écrit, à la fois suspense et tragédie familiale, on attend la fin avec impatience dès les premières pages. Par contre, j’ai trouvé qu’il y avait quelques longueurs….

dk.jpg
Autre auteur que j’affectionne, Douglas Kennedy! Si sa recette ne change jamais vraiment – des personnages qui par désir de changement courent à leur fin – c’est toujours palpitant et très sombre. J’ai donc lu Les charmes discrets de la vie conjugale. L’histoire: Dans les années soixante-dix, une jeune fille, Anna, un peu paumée entre l’envie d’une vie bien rangée et la vie de bohème, décide finalement de se ranger avec un étudiant en médecine, et tombe enceinte dès les débuts de l’union. Fini la grande ville, le couple déménage dans une bourgade du New Hampshire pour que son mari puisse suivre ses études… à des kilomètres de chez eux. Par ennui et par désir de se sentir revivre, elle tombe sous le charme d’un ami de son père, qu’elle accepte d’héberger quelques jours en l’absence de son mari. L’idylle se termine sur une note imprévue qui laissera un goût amer à la jeune fille. Les années passent et soudain la vie du couple, maintenant parents de deux enfants, bascule. Leur fille est recherchée pour harcèlement sur l’un de ses amants marié, et Anna se retrouve au même moment sous les projecteurs lorsque son seul faux pas de jeunesse ressurgit. Son ex-amant, mêlé à une histoire de terrorisme, sort un livre sur la rédemption, prêche la fois et révèle au monde entier son aventure avec Anna, l’institutrice. Comment sauver sa fille, sa famille, son mariage et échapper à la pression médiatique? Est-ce que les traditionnelles excuses en public sont la solution d’une Amérique hypocrite pour résoudre tous les problèmes? C’est une histoire fascinante, on semble ne jamais plus voir le fond de cette descente aux enfers, et en même temps on veut aider Anna, on espère qu’elle va finir par trouver une issue… Je dois avouer que psychologiquement j’ai trouvé le roman assez difficile, à en avoir mal au ventre à force d’injustice, car ce sont des thèmes qui me touchent. Suis-je trop intense? Peut-être. Mais il n’en demeure pas moins que je vous conseille de lire au moins l’un de ces romans si vous ne connaissez pas Douglas Kennedy. J’avais parlé ici de son roman Cul de sac. Essayez L’homme qui voulait vivre sa vie, c’est drôle et noir à la fois, une merveille!

Et vous, que lisez-vous en ce moment?

LK


Lectures gourmandes

Foodie au plus gourmand de mon âme, ma collection de livres de cuisine commence à prendre beaucoup de place dans mes placards, mais c’est tellement agréable de s’y plonger! Mes dernières lectures:

A table avec les grands explorateurs, des guides Ulysse.

Un gros coup de coeur pour ces recettes venues des cinq continents. A la fois récit de voyage, documentaire culinaire et présentation de magnifiques contrées, ce livre est sublime. Un explorateur différent pour chaque pays nous présente les plats traditionnels mais aussi ses coup de coeur, pour un total de 28 menus complets et de 95 recettes au total. Le Maroc, la Turquie, Tahiti, l’Arménie, la Bolivie, le Vietnam…. Les pages contiennent de nombreux conseils et anecdotes très intéressants. J’ai bien hâte d’essayer la salade de fruits secs épicée avec jus d’orange et rhum de l’Afrique du Sud, la soupe d’arachides de Bolivie, et le café à l’arménienne d’Arménie, qui est aussi un souvenir d’enfance lorsque ma famille lisait les fonds de tasse à café pour y lire notre avenir.

Très belle lecture!

explorateurs.jpg

Sexy, cuisiner pour deux de Louis-François Marcotte aux éditions Flammarion.

Il fait partie de ces chefs à la mode, médiatisés. A côté des Ricardo de ce monde, il a sa place dans le coeur de ces dames pour son physique sexy et rock n roll. Sexy, c’est justement le nom de son deuxième livre. Il nous montre quels bons plats et surtout quelle alliance d’aliments et de saveurs permet de passer de bons moments à deux, pour le premier rendez-vous, LE soir, le premier déjeuner, briser la routine…. Bien au delà du concept du livre, les recettes sont simples et, pour en avoir déjà cuisiné quelques unes, elles sont délicieuses. La truite aux endives et fenouil caramélisés est un délice (personnellement j’ai utilisé du sirop d’érable plutôt que du miel, miam), les pâtes au poulet-proscuitto et raisins sont faciles à faire mais quel succès vous aurez auprès de votre moitié! J’ai hâte de tester la verrine de crabe-pamplemousse-avocat et huile vanillée ainsi que… les shooters à la pastèque!

Un bel ouvrage dans l’ensemble même si quelques recettes de plus auraient été bienvenues.

sexy.jpg

Apéros et mini-bouchées aux éditions Marabout.

Je ne sais jamais trop quoi préparer en apéritif dinatoire. Je finis par faire toujours les mêmes bouchées et c’est lassant. J’ai donc acheté ce bouquin de 120 pages uniquement consacrées à l’apéro. Il y a globalement de belles découvertes. Une dizaine de pages consacrées aux cocktails, c’est festif! Des recettes de trempettes, c’est intéressant et ça permet de changer des traditionnels hummus. Le choix est assez vaste en bouchées: mini-brochettes, sushis, mini-pizzas… Mais c’est aussi un point sur lequel je suis déçue. Les sushis ne sont pas juste des bouchées apéros et les mini-pizzas n’ont rien d’execptionnel. J’aurais aimé plus de saumons roulés, de boulettes de riz frit, de fromage, de légumes mêlés pour faire de bonnes bouchées. Cependant dans l’encemble ce livre est agréable et les recettes bien expliquées. En plus, les ouvrages de la collection Marabout sont à prix très doux contrairement aux autres livres publiés. 12 dollars seulement!

apro.jpg

En espérant que le tout vous donne envie de popotter durant vos longues journées d’hiver :-)

Bonne année à tous,

LK

 

 


12345

myblogcat |
la vie |
masanaa |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fred et Rick sont dans un b...
| Mes 3 annèes avant 30 ans...
| mon existence est une campa...